Validation des acquis de l'expérience (VAE)

La VAE permet à toute personne engagée dans la vie active de faire reconnaître ses expériences et compétences acquises  afin d’obtenir en tout ou partie un diplôme, un titre à finalité professionnelle ou un certificat de qualification (CQP) enregistrés dans le Répertoire National des Certifications Professionnelles (RNCP).

La VAE est un droit ouvert à tous : salariés ,  non-salariés ,  demandeurs d’emploi,  bénévoles , agents publics, personnes ayant exercé des responsabilités syndicales    

Et ce, quel que soit le diplôme précédemment obtenu ou le niveau de qualification.

Expériences prises en compte : les activités professionnelles exercées pendant une durée d’au moins un an (de façon continue ou non) en rapport avec la certification visée. L’expérience acquise dans le cadre de responsabilités syndicales, d’un mandat électoral ou en tant que sportif de haut niveau sont prises en compte. Les activités pratiques réalisées dans le cadre de stages, Préparation Opérationnelle à l’Emploi, Contrat Unique d’Insertion, d’apprentissage, de professionnalisation, ainsi que celles réalisées via des périodes de mise en situation en milieu professionnel pourront être prises en compte qu’elles soient réalisées via la formation initiale ou la formation continue. Cependant la durée des activités réalisées en situation professionnelle doit être supérieure à la durée des activités réalisées en formation.   

La procédure VAE est organisée par l’organisme certificateur; elle se déroule en 3 étapes :

Etre recevable : le candidat adresse un dossier de recevabilité auprès de l’autorité ou de l’organisme qui délivre la certification dans les conditions fixées par celui-ci (un formulaire de recevabilité, une lettre de motivation…). Le certificateur est chargé de vérifier la durée effective des activités professionnelles et le rapport direct des activités avec celles figurant sur le référentiel de certification.  L’organisme certificateur devra proposer au candidat au moins une date de jury VAE dans les 12 mois suivant la décision favorable de recevabilité.

Préparer la validation : une fois l’avis de recevabilité obtenu, le candidat VAE doit rédiger un  dossier de validation qui permettra au jury d’évaluer s’il a bien acquis les compétences requises pour valider la certification.

Le dossier de validation comprend :

  • Une description des expériences professionnelles et personnelles. Il s’agit de décrire quelques-unes des activités réellement exercées en lien avec la certification visée.
  • Des preuves de la réalité des pratiques professionnelles. Il s’agit de fournir les diplômes, formations, projets menés ou livrables réalisés au cours de ses expériences en entreprise, ou lors de ses activités.
    Le dossier de validation est personnel, il n’y a pas de modèle imposé.

Evaluation par le jury : Pour compléter l’examen du dossier de validation, le candidat sera convoqué à un entretien devant un jury, et pour certaines certifications, à une mise en situation professionnelle.  Le jury de validation procède au contrôle et à l’évaluation des compétences professionnelles du candidat acquises par l’expérience : il vérifie si les acquis dont le candidat fait état correspondent aux compétences, aptitudes Aptitudes Qualité dont fait preuve un individu, qui le rend potentiellement capable d’accomplir une tâche. On dit qu’il est « apte à ».  et connaissances exigées par les référentiels de la certification Certification C’est le terme officiel qui recouvre des appellations différentes : diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle.  et de l’emploi pour obtenir le diplôme, le titre ou le certificat de qualification.

La date et la durée du jury sont variables selon les organismes certificateurs.

Le salarié peut accéder au financement de sa VAE par le biais de 4 dispositifs de la formation professionnelle :

Démarche VAE initiée par le salarié (seul)

Démarche VAE accompagnée par l’entreprise

Compte Personnel de Formation

Congé VAE

(Consulter le FONGECIF de votre région)

Période de professionnalisation

Plan de formation

Les dépenses éligibles sont :

  • Les frais d’examen du dossier de recevabilité
  • Les frais d’accompagnement
  • Les frais d’organisation de jury
  • Les frais de transport, de repas, et d'hébergement (selon le dispositif)
  • Les frais de rémunération du salarié pendant le congé VAE (selon le dispositif)

Dispositif

Conditions de réalisation

A faire

Financeur

principal

Solde du financement

Sur votre

Compte Personnel Formation

Hors temps de travail

1. Créez votre compte CPF sur  www.moncompteformation.gouv.fr et saisir votre solde DIF, le cas échéant.

2. Déposer une demande de financement à OPCABAIA sur cpf@opcabaia.fr

 

 

 

OPCABAIA

Le salarié

Sur le temps de travail (avec maintien du salaire).

Adressez une demande écrite à votre employeur.

L’entreprise ou le salarié

 

Plan de formation

 

Sur le temps de travail (avec maintien du salaire) ou Hors temps de travail (avec allocation formation)

 

1.      Signer une convention de formation tripartite avec l’entreprise et l’accompagnateur VAE

 

2.      Obtenir l’accord de l’entreprise pour la partie hors temps de travail, le cas échéant

 

L’entreprise

 

L’entreprise

 

Congé VAE

 

Obtenir une autorisation d’absence par écrit de l’entreprise (dans la limite de 24 h).

1.      Adresser une demande d’autorisation d’absence par écrit à votre employeur au moins 60 j avant le début de la VAE.

2.      Déposer un dossier de demande de financement auprès du FONGECIF.

Le FONGECIF de votre région

Le salarié

Période de profession-nalisation

Sur le temps de travail (avec maintien du salaire) ou Hors temps de travail (avec allocation formation)

1.      Signer une convention de formation tripartite avec l’entreprise et l’accompagnateur VAE

 

2.      Obtenir l’accord de l’entreprise pour la partie hors temps de travail, le cas échéant

OPCABAIA

L’entreprise

 

Téléchargements